Écologie et foi chrétienne

Des choux du potager
Le livre de Nicole Échivard,
fondatrice de la Communauté
Nos réalisations Nos sessions Quelques liens

Le livre Vert comme l'Espérance

À commander en librairie

Nicole Échivard
VERT COMME L'ESPÉRANCE
Plaidoyer chrétien pour l'écologie

Éditions Médiaspaul, 2012 (France et Canada)


Couverture de 'Vert comme l'Espérance', Nicole Échivard, Médiaspaul

Préfaces de Mgr Marc Stenger, évêque responsable des questions écologiques auprès de la Conférence Épiscopale de France, et de Pierre Rabhi, expert en agro-écologie

Traduit en italien
par D. Sali
(Edizioni San Paolo)
Prix littéraire Maiella 2013

Vert comme l'Espérance
ils en parlent !

« Quels pourraient être les fondements d’une écologie chrétienne ? La réponse de Nicole Échivard prend un tour inhabituel. [...] Son livre, très accessible, est une invitation à inventer des réponses aux défis de l’heure qui soient la marque d’une participation authentique et responsable à l’acte créateur de Dieu. »
La Croix

Lavande et papillon

« Nicole Échivard va bien au-delà de l’écume de l’actualité. [...] Elle livre ici une réflexion en profondeur puisée à la source des Écritures. [...]
Un ouvrage que parcourent le souffle contemplatif et la sensibilité artistique de l’auteure. »
Ouest-France

« Nicole Échivard dresse une intéressante comparaison entre ces chrétiens actuels qui n’ont pas su résister au matérialisme ambiant et les peuples indigènes. [...]
L’ouvrage alterne réflexions personnelles et citations bibliques et patristiques pour essayer de montrer que si les chrétiens vivaient vraiment leur foi, ils auraient des comportements respectueux de la Création. »
L’Écologiste



Écouter les interviews de Nicole Échivard à la radio :

- sur RCF (25 février 2013, Copyright RCF)
- article de Radio Notre Dame (16 octobre 2012, le podcast de l'émission n'est plus disponible)
- sur Radio Vatican (24 septembre 2012, en italien)
Interviews à la télévision :

- sur KTO, « Un cœur qui écoute » (24 juin 2013)
- sur Telepace (18 avril 2013, en italien et en français)

Vert comme l'Espérance
Extraits des préfaces

« L’auteure a une vision très juste du contexte environnemental. Chemin faisant, elle nous offre un inventaire très documenté de tous les malheurs écologiques dont souffre le monde d’aujourd’hui. Elle manifeste aussi une bonne maîtrise des sources, fondant son texte sur une grande variété de citations scripturaires, patristiques et magistérielles. [...]
Aujourd’hui, on demande à l’Église de prendre position dans ce qui apparaît comme le combat du siècle. Avant de prendre la parole, il est important qu’elle se demande où est le “ lieu propre ” de sa prise de parole.
Or, dans le livre de Nicole Échivard, le discernement a été opéré sur le “ lieu propre ” d’une vision chrétienne de la relation entre l’homme et la nature. »

Mgr Stenger

« ...j’ai lu avec reconnaissance l’ouvrage de Nicole Échivard. [...]
Il est une réelle contribution à la clarification de la question écologique, en la restituant dans un contexte où elle retrouve sa véritable dimension, à savoir d’abord spirituelle. »

Pierre Rabhi

Vert comme l'Espérance
Extraits de l'introduction de D. Sali, traducteur de l'édition italienne

« La vie quotidienne au sein d’une communauté de type monastique et contemplatif a révélé peu à peu à Nicole Échivard la cohérence entre la foi chrétienne et la vision écologique, entre la vie évangélique et l’écologie pratique. »


« C’est d’une manière originale, très engagée, que Nicole Échivard aborde le défi écologique qui pèse sur notre époque et menace la survie de la planète. Son ouvrage se détache de la forme habituelle de l’essai. La vigueur de la réflexion, le souffle contemplatif, la sensibilité artistique, le talent pédagogique font jaillir une construction et des formes d’expression originales. Alternent et contrastent prose et poésie, analyse de données statistiques et exégèse biblique, méditation et contemplation, pages bien choisies d’auteurs divers et argumentation personnelle qui se développe de façon concrète, en les commentant. Sont convoqués mystiques et penseurs, Papes et indigènes, Pères de l’Église et écologistes, évêques et poètes, femmes et hommes. L’effet est polychrome, très vivant, et stimule sans cesse l’attention, la sensibilité et la raison du lecteur.
L’inspiration chrétienne profonde ouvre la voie de la conversion comme issue “ naturelle ” de la réflexion. »
« “ Cohérence évangélique : pertinence écologique. ” L’expérience “ éco-spirituelle ” de Nicole Échivard confère à ces pages inspirées une nouveauté concrète. Dans notre monde, la foi et la sagesse bibliques et évangéliques sont en fait peu connues et encore moins vécues. L’arrogance du scientisme et la logique du profit, avec leur impact désastreux sur la relation à l’environnement, et aux personnes, les ont éclipsées. La lecture de cet essai fait affronter le défi écologique avec un autre regard, percevoir le combat spirituel sous-jacent, découvrir les armes adaptées pour le mener. »


« ...un essai “ maternel ”, écrit dans l’harmonie de la tête et du cœur ; peut-être, comme seule une femme, unifiée par l’amour de Dieu, pouvait le faire. »

Vert comme l'Espérance
Extraits

« Si l’on se rapporte précisément aux deux premiers chapitres de la Genèse, on lit [...] que l’homme fait partie de l’entière création, qu’il émerge d’elle comme d’un sein maternel, qu’il est intimement lié à la matière, au “ sol ” en lequel Dieu le pétrit, et qu’il est tout aussi intimement lié au Créateur. » p. 27

« On devrait pouvoir dire et voir que les chrétiens, “ par nature ”, sont émerveillés, adorateurs, désintéressés, bienveillants, prudents, frugaux, maîtres d’eux-mêmes, justes...
Et qu’ils sont, “ par nature ”, des “ écologistes ” et des “ économistes ”, qui “ passent ” avec légèreté dans la “ Maison commune ”, connaissent ses limites, bénéficient d’elle sans en abuser, sans l’accaparer, la soignent, comme on soigne et partage une mère...
On devrait pouvoir le dire et le voir... » p. 88-89

« Nous, les croyants monothéistes, allons-nous enfin entendre les chiffres, écouter (revues, livres, films) les experts et les sages, affronter aussi la splendeur réaliste de la poésie biblique “ apocalyptique ” – celle qui “ dévoile ” ce qui est en train d’advenir ?
Mieux que jamais, ces deux livres consonnent : celui de la création, celui de la Parole. » p. 53

« Ce que l’environnement et la société requièrent des chrétiens, c’est bien sûr le concours de leurs talents humains ; c’est surtout l’Esprit de Sainteté et de Vie, qui veut souffler à travers nous. C’est que nous revenions au combat spirituel quotidien, avec, dans l’esprit et le cœur, les concrètes armes de Dieu, et son amour pour toute la Création. C’est que nous générions des styles de vie qui se structurent sous le Souffle pentecôtal, selon l’ascèse et la grâce sanctifiante. Au paradigme de la “ la modernité ” répond avec vigueur “ l’alternative ” évangélique ! Cohérence évangélique : pertinence écologique... »

p. 198-199

« Avant toute question d’utilité ou d’agrément, le croyant monothéiste trouve dans le vouloir divin et dans l’existence pure et simple des êtres créés la double raison suffisante, et sans doute nécessaire, de les accueillir et de les contempler dans un humble émerveillement, de les sauvegarder avec estime, de les gérer avec un soin prudent. » p. 59

« Car Ta signature
Couronne
Chaque créature »

Nos réalisations en cours

« Dans la floraison, en Occident, au XXème siècle, de tant de “ nouvelles ” communautés de vie, aussi bien religieuses que laïques, ou laïques/consacrées, il est permis de voir une confirmation de l’Esprit aux intuitions d’Evdokimov, une réponse de l’Esprit aux besoins cosmiques et humains. Cohérence évangélique : pertinence écologique.
Encore faut-il que ces communautés elles-mêmes, et les plus anciennes, aient conscience de cette pertinence écologique ; qu’elles la fortifient avec un sens renouvelé de leur responsabilité spirituelle ; qu’elles la développent en recourant aussi aux techniques appropriées, à des choix conseillés (isolation thermique, passage aux énergies renouvelables, agriculture biologique, suppression des pesticides et polluants ménagers, retour à une alimentation pas ou peu carnée, traditionnelle dans la vie monastique...). »

Vert comme l'Espérance


Les frères et sœurs s’y sont donc mis !

Merci aux généreux donateurs
tels que :

« Frère Soleil » !

Il nous gratifie de sa chaleur,
et de son énergie renouvelable...

et accompagne ainsi nos divers travaux
d’isolation thermique.

(Pour plus de précisions sur les substantielles économies d’énergie que favorise la vie communautaire de type monastique se reporter au livre Vert comme l’Espérance, chapitre 3.)

Panneaux solaires sur le toit de la maison

« Sœur Eau » !

Une source abondante donne son nom à la Maison et fait vivre toute la maisonnée et ses hôtes.
Aussi mérite-t-elle nos attentions reconnaissantes.

Diverses manières de respecter l'eau
L’usage de détergents écologiques (savon de Marseille, bicarbonate) préserve la qualité de son eau et remplace avec efficacité beaucoup de produits ménagers polluants.
Les toilettes sèches économisent notre eau. Leur utilisation par quelques frères s’avère concluante !
Pour le potager, nous avons adopté la collecte des eaux de pluie.

Merci à Pierre Rabhi, et à l’association « Terre et Humanisme », où nous avons envoyé quelque frères et sœurs faire un stage !
Car nous avons désormais un potager, un petit potager agroécologique selon les règles de l’art !

Frères et sœurs travaillant au potager

Nous sommes dans la gratitude pour le travail assidu d’aération du sol accompli par les nombreux vers de terre et autre microfaune. Aussi employons-nous des outils appropriés,
dont l’aérobêche (dite grelinette), spécialement conçue pour aérer la terre sans la retourner, en respectant ses couches les plus profondes.

Nous échangeons aussi... de bons procédés entre amis : Vive la biodiversité !
Notre contribution à la biodiversité
Les forficules (perce-oreilles) passent la nuit bien à l’abri et, en pleine forme le jour, s’occupent des pucerons.
Les abeilles du rucher bénéficient de méthodes écologiques et nous récoltons un miel parfumé.
Les haies, mares et murets, aménagés puis entretenus, favorisent la biodiversité, qui favorise elle-même nos cultures.

C’est pourquoi, la biodiversité, nous l’encourageons aussi par des parterres fleuris.

... par des plantations de buddleia et de lavande que les papillons et butineurs apprécient vivement !

Papillons butinant les buddleias et la lavande
Tas de compost

Tout est utile ! À l’aide des déchets, des végétaux divers, du crottin, des bactéries, de la microfaune, de la durée, de la patience des jardiniers, nous bénéficions de composts divers pour nos plantations : le compost, ou la loi des cycles et de l’échange !

« Nous avons appris à toucher la terre : avec les mains pour planter ; avec les genoux pour prier.
Nous l’avons embrassée, comme on retrouve sa mère. »

Vert comme l’Espérance

Notre potager

« Dieu est le premier écologiste.
Quand Il habite de nouveau le cœur des hommes
et les rassemble en communautés dont Il est la source, le centre et la fin,
les autres créatures respirent ! »
Vert comme l’Espérance

Potiron au potager

Il reste à écrire la page de l’écologie humaine. Dans le dessein de Dieu, toutes les créatures dépendent les unes des autres et de leur Créateur. Leur Bien commun est dans leurs interdépendances. Les êtres humains pourraient-ils respecter la Création et prendre soin des créatures, s’ils ne se respectent pas eux-mêmes et ne veulent pas prendre soin de leur propre personne et de leurs propres enfants dès le sein de leur mère, s’ils sont indifférents à leur propre corps, à leur cœur et à leur âme, à leurs relations entre eux, à toutes les dimensions de l’humanité, et en particulier à la responsabilité qu’ils ont reçue de Dieu de concourir au Bien commun de toute la planète ?

Sureau

« L’Esprit Saint ne nous accorde pas seulement la capacité de “ voir ” la création et le dessein de Dieu sur elle et sur nous-mêmes. Il accorde aussi la capacité du repentir et de la conversion ; la capacité d’un agir d’Alliance – avec Dieu, avec le prochain, avec notre corps, avec la nature. Il accorde non seulement la capacité de cet agir d’amour, mais le vouloir, et jusqu’au faire lui-même. »
Vert comme l’Espérance

Nos sessions d’écologie

Pour promouvoir l’écologie
cosmique et humaine

et manifester le lien entre l’écologie
et la foi chrétienne,

la communauté propose des sessions
d'écologie intégrale
ouvertes à tous.

Outre les réalisations matérielles et le livre Vert comme l’Espérance de Nicole, nous voulons former un groupe de réflexion qui anime des sessions et contribue au développement d’une « écospiritualité » contemplative et pratique.

Les exposés sont suivis d’une visite du potager, et, éventuellement, de questions.

Fleurs dans le potager

Nous ne proposons cependant exceptionnellement pas de session d'écologie intégrale en cette année 2017-2018.





Quelques échos de nos dernières sessions
Session de l’été 2013, sur le thème :
« La Parole de Dieu fonde l’écologie chrétienne »
Ce fut une session œcuménique avec la présence et les enseignements de
notre mère Nicole Échivard,
Frère Gérasime, moine orthodoxe du skite Sainte-Foy,
Otto Schäfer, pasteur protestant et docteur en écologie végétale
et Michel Nodé-Langlois, philosophe.

L’écologie rassemble les chrétiens, nous l’avons expérimenté avec bonheur !

Merci à chacun des intervenants et des participants, venus nombreux et de tous horizons, pour cette belle diversité vécue dans un accueil mutuel plein de respect, de gratitude et de joie.
Intervenants de la session de 2013
Visite du potager pendant la session de 2013
Session de mai 2014, sur le thème :
« Vive la vie ! »
Intervenants de la session de 2014
Programme de la session de 2014


Session de mai 2015, sur le thème :
« C'est beau, la vie ! »
Programme de la session de 2015
Session de mai 2016, sur le thème :
« Choisis la Vie ! »
Programme de la session  d'écologie intégrale de 2016
Diaporama de l'exposé de Martin Kopp : « Croire et décroître ? Vers une simplicité joyeuse chrétienne »

Quelques liens

Blog de Dominique Lang : Églises & écologies
Actualité de la prise de conscience écologique chrétienne.
Chrétiens unis pour la Terre
Quand la foi et l'écologie se rejoignent.
Revue Limite
Revue d'Écologie intégrale.
Revue Présence
Numéro 3 de la revue Présence
Revue chrétienne à la rencontre des spiritualités.

Le troisième numéro de la revue annuelle Présence, paru en avril 2016 et intitulé : "Choisis la Vie ! Approche spirituelle de l'écologie", explore les différentes dimensions d'une question brûlante par son actualité et cruciale par sa dimension à la fois individuelle et planétaire. L'épreuve à laquelle notre humanité est aujourd'hui confrontée exige une approche et des réponses systémiques, car ses causes et ses manifestations sont multiples – économiques, sociales, environnementales..., mais aussi spirituelles. C'est dans notre esprit que cette crise trouve ses racines et c'est, en ce sens, dans notre esprit – dans notre vision du monde et notre façon de nous y relier –, que se trouveront les solutions. Cette prise de conscience implique une conversion personnelle et collective ; une conversion du regard, une conversion du cœur, une conversion de nos comportements..., et une nouvelle prise de responsabilité face aux défis de notre temps.

Ce numéro de Présence propose des pistes pour accompagner chacun sur son chemin de conversion à travers une approche transdisciplinaire et interspirituelle. Ainsi, tout au long des 144 pages, la revue donne la parole à des philosophes, théologiens, psychologues, artistes, personnalités de divers horizons et traditions spirituelles, mais aussi à des acteurs de terrains, une palette d'explorateurs avant-gardistes qui, par leurs témoignages, réflexions et inspirations inédites..., seront nos guides sur le chemin. Parmi eux, le Patriarche Bartholomée 1er, Nicolas Hulot, Pierre Rabhi, Mathieu Ricard, Jean-Marie Pelt, Dominique Lang, Nicole Échivard, Annick de Souzenelle, le rabbin Marc Raphaël Guedj, Michel Maxime Egger, Gauthier Chapelle, Bernard Boisson, et bien d'autres encore...

La revue Présence est éditée par le Forum 104, espace de rencontre culturel et interspirituel au cœur de Paris, et se fait le témoin de l'esprit de partage et d'enrichissement mutuel cultivé par les nombreuses associations qui s'expriment en ce lieu, ainsi que des grandes questions de notre temps.

Vendu (15 €) au Forum 104, ce numéro peut être également commandé sur le blog de la revue (18 €). Il peut aussi s'acheter en librairie.




Page d'accueil Communauté Hospitalité, retraites... Programme
Horaires Artisanat Intercession Venir au Foyer

Pour nous contacter